Découvrez le monument aux morts de la place Fourneyron

Monument aux morts place Fourneyron - Saint-Étienne
Monument aux morts, carte postale (archives municipales de Saint-Etienne -2 FI ICONO 4024)

Inscrit au titre des Monuments historiques en 2019
Place Fourneyron

 

Histoire du monument

Le 1er avril 1924, un concours pour un monument en hommage aux 6 000 Stéphanois morts durant la Première Guerre mondiale est lancé. Il doit, en outre, exprimer l'idée de la paix et non glorifier la guerre.
La maquette "Aux morts" des sculpteurs stéphanois Alfred Rochette et lyonnais Jean Larrivé est lauréate du concours en octobre 1924. Le décès soudain de Jean Larrivé retarde le projet. Les travaux ne commencent que le 11 novembre 1930 et sont menés par Alfred Rochette et l'architecte Jean Fara sur la place Fourneyron.
Le monument est inauguré le 22 octobre 1933 par le Président de la République, Albert Lebrun.

 

Descriptif du monument

À son sommet, le gisant d'un soldat est recouvert d'un linceul. Au-dessous, des pleureuses sont sculptées en haut-relief. Le monument porte l'inscription "La ville de Saint Etienne à ses 6 000 enfants morts pour la France 1914-1918". Un livre d'or repose dans la crypte du monument et renferme les noms des 6 000 victimes stéphanoises. La président de la république est le premier à y apposer sa signature. Le 1er décembre 2005, le livre est intégré aux fonds des Archives municipales de Saint-Étienne afin d'être conservé dans de meilleures conditions.

Par la présence de nombreuses plaques commémoratives, ce monument rend également hommage aux morts de la Seconde Guerre mondiale, aux internés et déportés, aux victimes de la barbarie nazie, aux combattants d'Indochine et de tous les théâtres d'opérations extérieures, aux Français d'Outre-Mer morts pour la patrie, et aux Stéphanois morts en Afrique du Nord (1954-1962).

Actualités Liées

Articles Liés