Découvrez l'établissement administratif des Hospices Civils

L'établissement administratif des Hospices Civils
Inscrit à l'Inventaire supplémentaire des monuments historiques en 2002 (façades et toitures, montée d'escalier, palier du premier étage et salle d'honneur).
37 bis, rue Michelet

Histoire

Sur le site de la Charité existant depuis 1695, complété au XIXe et début du XXe siècle par les architectes Henri Lasserre et Léon Lamaizière, un nouveau bâtiment administratif est édifié en 1933 rue Michelet. Il est entouré de deux autres constructions, occupées par des locaux commerciaux et des appartements qui permettent aujourd'hui encore d'apporter une source de revenus supplémentaire à l'institution.

Architecture

La décoration de la salle des Commissions fait l'objet d'un concours, avec comme thème imposé la récente acquisition par les Hospices de trois établissements spécialisés dans la lutte contre la tuberculose. Sept peintres participent au concours dont les peintres locaux Bobichon et Lamberton. En 1934, Maurice Denis est officiellement sélectionné. Les toiles sont réalisées dans l'atelier de l'artiste à Saint-Germain-en-Laye avant d'être marouflées sur place. Elles sont inaugurées en 1936.

A proximité

Anciennement nommée rue Saint-Denis, la rue Michelet est ouverte en trois fois au fil de l'expansion et l'évolution de la ville : en 1819, 1852 et 1884. Elle doit son nom à Jules Michelet (1798-1874), historien et professeur, auteur de l'Histoire de France.

Personnalité

Maurice Denis (1870-1943)
Né à Grandville en 1870, il passe sa jeunesse à Saint-Germain-en-Laye. Il entre à l'académie Jullian puis aux Beaux-Arts qu'il quitte rapidement, trouvant leur enseignement trop académique. Il fonde l'école des Nabis avec Paul Sérusier et en devient le théoricien. Profondément catholique, il fonde en 1919 avec Georges Desvallières les Ateliers d'art sacré, qui ont formé de nombreux peintres.

Documents

Actualités Liées

Articles Liés