Éloïse Canard, créatrice de secondes vies

Publié le 29/12/2022

Éloïse Canard

Peut-être avez-vous déniché votre coup de coeur de Noël sur www.euryphaessa.art ? Derrière cette adresse se cache Éloïse Canard, une étudiante stéphanoise.

Actuellement en 3e année à l’École supérieure d’art et design Saint-Étienne (Esadse), elle propose une sélection d’articles de mode unique.

« L’idée m’est venue après avoir customisé des tote bags pour des ami(e)s », explique celle qui a « toujours aimé fouiller dans les friperies. Vous pouvez y retrouver des vêtements uniques, qui ont déjà un vécu et qui parfois ne sont plus fabriqués ou ont disparu des rayons ; un peu comme dans une brocante ».

Éloïse chine les pièces rares, mixtes de préférence pour s’adresser à une clientèle aussi large que possible, puis les personnalise avant de les mettre en vente sur un site web qu’elle a conçu toute seule, aidée par ses parents.

La créatrice récupère d’anciens vêtements à qui elle donne un nouveau souffle et une nouvelle identité propre. « Je souhaite leur donner un sens, souligne Éloïse. Tout est fait à la main comme une oeuvre d’art. Un motif unique pour un vêtement unique », glisse la jeune femme qui « raconte une histoire à travers un vêtement ».

Peintures ou broderies, tous les matériaux utilisés sont écologiques et respectueux de l’environnement.

Depuis la mise en ligne de son site, Éloïse Canard a aussi lancé une collection par an avec un seul et même motif, comprenant des tee-shirts, des sweats, des vestes… La troisième est en préparation mais alimenter la collection en parallèle de ses étudesn’est pas une mince affaire.

Après tout, rien d’impossible pour qui s’inspire d’Euryphaessa, géante de la mythologie grecque et romaine, fille d’Ouranos (le Ciel) et de Gaïa (la Terre), qui aurait créé tous les métaux précieux tels que l’or et l’argent...