Habitat : une pierre à l’édifice

Publié le 29/05/2024

Habitat : une pierre à l’édifice

En dix ans, plusieurs milliers de logements ont été réhabilités. Et la ville a retrouvé de l’attractivité et des programmes immobiliers neufs de qualité.
De quoi améliorer le cadre de vie et contribuer au renouveau de Saint-Étienne !

Améliorer l'attractivité résidentielle de Saint-Étienne

C'est, depuis 2014, l’objectif n°1 de la municipalité en termes d’habitat. La Ville de Saint-Étienne oeuvre à l’amélioration du parc privé. Elle s'appuie pour cela sur la plateforme d’informations Rénov'actions 421 - capable de renseigner propriétaires et copropriétaires - et divers dispositifs d’aides publiques, notamment ceux de la Métropole2.
La Ville a également cherché à diversifier l’offre, avec un plan de développement de l’habitat individuel.
Enfin, elle oriente aussi les travaux des bailleurs dans le parc social avec une stratégie clairement dirigée vers la réhabilitation plutôt que vers la construction de nouveaux bâtiments.

Une intervention publique sur l'habitat privé fragile

La Ville et ses partenaires interviennent pour aider les propriétaires qui se lancent dans la rénovation énergétique, l’adaptation à la perte d’autonomie, le traitement des logements fortement dégradés, la lutte contre la vacance...
À titre d’exemple, sur les seules quatre premières années du plan local de l’habitat (2019-2022), pas moins de 3 000 logements privés et 80 copropriétés ont été rénovés à Saint-Étienne en mobilisant près de 60 M€ d’aides publiques. Avec des programmes d’ampleur comme celui engagé sur les copropriétés de La Cotonne.

La Cotonne, bon exemple d’un soutien aux copropriétés

► Où : résidences Cotonne 1 (rue Jean-Giono), Cotonne 2 (boulevard Raoul-Duval, rues Larionov et Raoul-Follereau) et Cotonne 3 (place Bobby-Sands)
► Combien : 500 logements sur 15 bâtiments
► Quoi : travaux de rénovation énergétique
► Quand : entre 2022 et 2024
► Aides : entre 75 % et 87 % d'aides publiques sur un montant total de travaux de 12,7 M€
► Résultat : des gains énergétiques de 35 % à 53 %

Immeuble Royal Libération

Immobilier neuf, l'attractivité retrouvée

Conséquence du volontarisme de l’équipe municipale à renouveler le tissu urbain et à embellir Saint-Étienne, la Ville est de nouveau attractive !
Les tènements proposés à la construction d’immobilier collectif neuf débouchent sur des propositions de qualité qui dynamisent nos quartiers.
Avec des réalisations architecturales marquantes comme « Le Royal Libération », place Jean-Moulin, la tour «Tésé » avec ses logements passifs, qui produisent plus d’énergie qu’ils n’en consomment (seulement trois réalisations de ce type en France), ou encore, prochainement, le programme « New Life », en lieu et place de la friche Progrès, à Bergson.
En outre, dès 2014, un plan a permis de développer des offres d’habitat individuel sur des quartiers qui s’y prêtent (Golf, Séverine, Jomayère, Saint-Victor-sur-Loire, Villeboeuf...). Les programmes ont, là-aussi, connu un vrai succès de commercialisation, preuve qu’ils répondaient à une demande.

Hauts-de-Terrenoire

Des logements sociaux réhabilités

Dès 2014, la stratégie est posée. Plutôt que construire de nouveaux logements sociaux, priorité est donnée à la réhabilitation du parc existant. C’est ainsi que la Ville a orienté l’action des bailleurs sociaux sur son territoire.
Plus de 3 000 logements ont ainsi été rénovés. Les travaux, pour beaucoup, ont permis de mieux isoler les bâtiments. Les locataires y gagnent en confort, mais aussi en charges.
D’importants programmes sont actuellement lancés, du côté de Tarentaize-Beaubrun ou encore dans les quartiers des Hauts-de-Terrenoire, Montreynaud ou Solaure.