Mobilités : tout doux !

Publié le 28/05/2024

Mobilités : tout doux !

Une ville apaisée, où la place de la voiture est réinterrogée au profit de mobilités alternatives, grâce à des aménagements favorisant les transports en commun, la marche ou le vélo…
En 10 ans, Saint-Étienne a changé de visage, et vous, peut-être, de moyens de transports !

Un tramway prolongé

Depuis novembre 2019, le quartier du Soleil voit défiler les tramways. Auparavant à l'écart du centre-ville, il lui est désormais directement rattaché avec l'extension de la T3. Les 4,3 kilomètres de lignes qui serpentent au coeur du quartier desservent des lieux emblématiques comme le Zénith, la Comédie de Saint-Étienne, les nombreuses entreprises du Technopôle ou encore le stade Geoffroy-Guichard !
À noter qu'une piste cyclable borde les rails sur toute la longueur de la ligne. Avec cette extension, le réseau est désormais parcouru par 43 rames contre 36 auparavant.
Et, depuis septembre 2022, les horaires du tramway ont été étendus : il circule plus tard, jusqu'à 1 h du matin en semaine et 1 h 30 les jeudis, vendredis et samedis.

Bientôt du plus sur la ligne M6 !

Les changements ne s'arrêtent pas là ! Dans les tuyaux : la prolongation de la ligne M6, qui deviendra dès l'an prochain... M6+. Celle qui relie aujourd'hui La Métare au centre-ville sera prolongée jusqu'à la Cité du design via la gare de Châteaucreux, desservant ainsi trois campus stéphanois (Métare, Fauriel, Manufacture), 20 000 emplois et de grands équipements tels le Centre des Congrès, le Parc des Expositions, Le Fil ou encore La Comédie.
Elle sera opérée par des trolleybus 100 % électriques et circulera en partie sur une voie dédiée, permettant un gain de temps de trajet de l'ordre de 50 %.

Des places avec de la place 

Plusieurs places emblématiques de la ville ont retrouvé leur rôle de centralité et d'espaces où l'on flâne, discute, circule, respire !
C'est notamment le cas de la place Saint-Roch, auparavant cantonnée au rôle d’un disgracieux parking. Elle a été élégamment pavée, plantée d'une vingtaine d'arbres. Elle a vu ses trottoirs (et ceux de la rue Antoine-Durafour, toute proche) élargis, sa fontaine rénovée et son éclairage entièrement revu pour une ambiance plus chaleureuse et une facture énergétique allégée.
Même constat pour la place Waldeck-Rousseau. Débarrassée de ses voitures, elle compte désormais un grand banc design, une esplanade propice aux jeux de pétanque, et un grand bassin d'agrément. Ses grands platanes ont été conservés et couvrent de leurs ramures les 2 000 m² de cet espace redevenu attractif.
Enfin, après une expérimentation plus que satisfaisante à l'été 2022, la place Jean-Jaurès a été rendue entièrement piétonne en 2023. Avec elle, c'est un large périmètre, en coeur de ville, qui est apaisé. La sécurité des piétons et des cyclistes s'en trouve renforcée, et les nuisances pour les riverains réduites !

La roue tourne pour le vélo

Ses rues étroites rendent parfois difficile la réalisation de voies cyclables. Pour autant, dans ses chantiers, la Ville s'emploie à réaliser des aménagements cyclables à chaque fois que cela est possible. Il peut s'agir de pistes cyclables en site propre comme sur le boulevard du Colonel-Marey, le long de la T3, ou sur le boulevard Alexandre-de- Fraissinette ; ou d'aménagements sur la chaussée, identifiés avec des marquages, comme sur l'avenue Denfert-Rochereau.
L'extension du périmètre de la zone 30 encourage également l'usage du vélo en réduisant la vitesse des automobilistes et permet un meilleur partage de la route avec les deux-roues.
À noter aussi la spectaculaire montée en gamme des Vélivert, ces vélos en libre-service disséminés dans toute la ville ! Depuis le printemps, le service a été considérablement renforcé avec 54 stations dans SaintÉtienne (contre 29 auparavant), trois fois plus de vélos en circulation et, surtout, des vélos 100 % électriques !

La "belle verte"

Une voie verte serpente désormais au nord de la Ville, jaillit derrière le cimetière du Soleil, passe sous le boulevard Georges-Pompidou, poursuit sa route derrière le Zénith avant de déboucher sur le stade Geoffroy-Guichard. Ce lieu de promenade est aussi un élément de patrimoine, puisque le tracé suit celui de la première ligne de chemin de fer d'Europe continentale, inaugurée sous... Charles X !
Large, traversant une zone tertiaire et industrielle, elle est très empruntée en semaine et les jours de match à Geoffroy- Guichard. Et pour des balades au long cours, les Stéphanois peuvent la prolonger en une boucle verte balisée tout autour de la ville.

Zone 30

Depuis l'automne 2023, l'ensemble du centre-ville (comprenez la zone à l'intérieur du boulevard urbain) est devenu une zone 30, c'est-à-dire qu’à l'intérieur, la circulation est limitée à 30 km/h. Cela représente un espace de 3,5 km², trois fois plus étendu qu'auparavant !
Résultat : une circulation apaisée, moins de pollution et un meilleur partage de l'espace entre vélos, piétons et automobiles.