De nouveaux équipements publics

Publié le 30/05/2024

De nouveaux équipements publics

De nouveaux équipements publics ont été aménagés depuis 2014. Au-delà du service qu’ils apportent à tous les Stéphanois, ils sont sources de dynamisme pour leur quartier.

Des équipements culturels

On croirait qu’ils ont toujours été là, tellement ils font partie du paysage stéphanois.
La Comète est née en 2021, en lieu et place de l’ancienne Comédie, avenue Émile-Loubet.
En 2021 également, Explora, un tout nouvel établissement dédié à la culture scientifique, technique et industrielle, a ouvert ses portes à Couriot.
Et, quelques mois plus tard, La maison du Patrimoine et des Lettres a pris ses quartiers au coeur de l’emblématique demeure Chamoncel, place Boivin, pour faire rayonner l’histoire et le riche passé de Saint-Étienne.
Trois équipements qui viennent enrichir l'offre culturelle de notre ville.

Des équipements économiques 

Pour l’économie et l’emploi, la Ville agit !
Deux exemples : en complément du Mixeur, du Bâtiment des Hautes Technologies et de la pépinière Montreynaud, un nouvel espace dédié aux jeunes entrepreneurs a été créé en juin 2018, en plein coeur de ville : la pépinière République.
La Ville a aussi participé à l’aménagement d’une nouvelle zone d’activités, rue Pierre-Loti, dans le quartier de Beaulieu. 11 entreprises et plusieurs centaines d’emplois à la clé.

Des équipements sportifs

Le nouveau gymnase polyvalent Jean-Gachet est sorti de terre en 2016, avec notamment un mur d’escalade de 15 mètres de haut.
Quant aux réhabilitations, elles sont nombreuses. Citons, parmi beaucoup d'autres, le stade Auguste-Dury à Côte-Chaude, le stade Biorange à Saint-Victor-sur-Loire, le stade Henri-Lux, la réhabilitation en profondeur des piscines Grouchy et Raymond-Sommet, le stade Élie-Bariol…

Des équipements scolaires

Depuis 2014, plusieurs gros chantiers ont été menés dans les écoles. Notons, entre autres : la rénovation énergétique du groupe scolaire Guizay, la création de l’école Maria-Callas à Montreynaud et Rosa-Parks à la Cotonne, la réhabilitation de l’école des Ovides et du groupe scolaire Jules-Ferry…
Une politique prioritaire pour la Ville de Saint-Étienne, qui a connu un coup d’accélérateur avec un Plan écoles 2020-2026 doté d’un budget de 40 M€, soit deux fois plus que lors du mandat précédent, et un travail spécifique pour sécuriser les abords des écoles.