Aély et Anton, jeunes et talentueux trampolinistes

Publié le 29/12/2022

Anton Dubreuil et Aély Sailly

Ils en reviennent nourris de nouveaux objectifs à atteindre. Quoi de plus normal pour des trampolinistes stéphanois que de viser toujours plus haut ?

Anton Dubreuil et Aély Sailly, respectivement 12 et 14 ans, sont de retour de Sofia, en Bulgarie, où ils ont participé à leurs premiers championnats du monde.

« C'était impressionnant de voir les délégations des autres pays, souligne Anton. Je voulais arriver dans le top 20 et je suis 17e. Je me suis appliqué. Je suis content ! ». L'expérience était « belle » aussi pour Aély, qui compte déjà deux sélections internationales à son actif. Mais de Sofia, elle rapporte aussi un peu de frustration : « On était premières aux qualifications pour l'épreuve féminine en synchro, le titre aurait dû être pour nous ! », regrette-t-elle. Elle se hisse tout de même dans le top 10 de cette catégorie, en plus de sa participation à l'épreuve individuelle.

Il faut dire que ces deux Stéphanois, licenciés au club Trampo'Jump 42, seul club de trampoline de la Loire, ne ménagent pas leurs efforts. Six jours sur sept, ils poussent les portes du gymnase de la Veue, à Bellevue, pour des séances de deux heures de trampoline, qui s'ajoutent à leurs emplois du temps de collégiens, à Saint-Michel pour l'une, à Honoré-d'Urfé pour l'autre.

Aély a effectué ses premiers sauts dès l'âge de 3 ans « sur le trampoline du jardin », avant de croiser la route du club lors du Forum des associations. Quant à Anton, c'est lors d'une session trampoline de l'école municipale multisports qu'il a été repéré.

Aujourd'hui, ils rêvent de titres de champions de France, de championnats d'Europe. Et même des Jeux olympiques 2028 ! Des trajectoires qui devraient les propulser loin dans leur carrière de sportifs, comme dans les airs.