L'ensemble « One station - One Plaza » : une architecture pointue

Publié le 27/05/2024

 l'ensemble « One station - One Plaza »

Un rouge vermillon, dynamique et chaleureux. Une succession d’angles singuliers, aigus pour les uns, obtus pour les autres. Une architecture pour le moins pointue, de celle qui bascule une ville dans la modernité.
À Châteaucreux, l’ensemble « One station - One Plaza » est sorti de terre en 2017.

L'avant - après (2014 2024)

L'ilôt Poste-Weiss en 2014

l'ensemble « One station - One Plaza » en 2024

Au sortir de la gare de Châteaucreux, les visiteurs n'avaient, pour toute première image de notre ville, qu'un terrain vague entouré de barrières de chantier.
L'espace était en friche depuis 2007, date de la démolition de l'ancien site de la chocolaterie Weiss (repositionnée depuis sur la zone du Pont-de-l'Âne) et des bureaux de l'ex-direction départementale de La Poste, les deux ayant donné le nom de code d'îlot Poste-Weiss à cette opération de reconquête urbaine d'envergure.

Trois ans de travaux auront été nécessaires pour achever ces trois bâtiments « totem » qui abritent deux hôtels, le siège de la Caisse primaire d’assurance maladie de la Loire, 4 500 m² de bureaux, 1 500 m² de commerces et 48 logements en accession à la propriété.

En dix ans, le quartier de Châteaucreux s’est métamorphosé avec de nouveaux immeubles de bureaux (Auxilium, Pacifica, Quartz…), la Tour Tésé (Tour Élithis Saint-Étienne), d’importants réaménagements de voirie (rues Cugnot, Achille-Haubtmann, Gris-de-Lin)… et bientôt, fin 2024, le projet Tête de Soleil (commerces, bureaux, logements).
Au sortir de la gare, une tout autre image de la ville.