Coup de neuf dans les écoles stéphanoises cet été

Publié le 25/08/2022

Travaux végétalisation école Montreynaud - Molina

Entre 2020 et 2026, la Ville de Saint-Étienne a prévu de consacrer 40 M€ d'investissement, soit le double du mandat précédent, dans l'entretien et la rénovation des écoles.
Travaux énergétiques, sécurisation, embellissement... voici un point d'étape sur les principaux chantiers menés durant la période estivale et à venir.

Les écoles maternelles et élémentaires de la Ville ont mis à profit la pause estivale et le départ en vacances des élèves pour procéder à des travaux de rénovation et de modernisation. Objectif : améliorer la performance énergétique des bâtiments, le confort des élèves et la sécurité aux abords des écoles.

Soigner les extérieurs

Outre les rénovations de façades (nettoyage, peinture...) qui ont été menées durant l'été (groupe scolaire Saint-Victor Bourg, école élémentaire Côte-Chaude, école de Rochetaillée, groupe scolaire de la Métare - Cottencière), la Ville entreprend de multiples travaux afin d'améliorer le confort thermique des bâtiments qui en avaient le plus besoin. Ces travaux (isolation, étanchéité...) ont pour effet de garantir suffisamment de chaleur l'hiver à l'intérieur et de la limiter durant l'été, sans compter les économies d'énergie et d'argent qui en découlent. Ce sera le cas cet automne pour l'école de Montchovet, l'élémentaire de Vivaraize et la maternelle de la Rivière.

D'ici la fin de l'année, des travaux de menuiserie (portes et fenêtres) seront entrepris à la maternelle Chavanelle et pour l'école de la Rivière, des aménagements permettront de créer de l'ombre au niveau des fenêtres.

Le raccordement du groupe scolaire Paule-et-Joseph- Thiollier au chauffage urbain complétera cette démarche durable, ainsi que la création d'une chaufferie bois au château de la Perrotière et, cet été, d'une nouvelle chaufferie à l'école élémentaire Vivaraize.

D'autres travaux menés en extérieur ont également permis de sécuriser davantage les écoles grâce à la reprise ou à l'ajout de nouvelles clôtures, à l'école Réjaillère, Montchovet et à la maternelle Chappe, ainsi que la création d'un accès sur la rue des Alliés pour l'école Gaspard-Monge.

Embellissement de l'école du bourg de Saint-Victor-sur-Loire

Équiper les intérieurs

L'évolution des effectifs, le dédoublement des classes ainsi que l'amélioration du bien-être au quotidien conduisent la Ville à procéder à des réaménagements et à l'installation de nouveaux équipements dans les écoles. Création d'une salle des maîtres à la maternelle Paillon, divisions de classes à l'école Jacquard, réfection des sanitaires à l'école élémentaire Rivière, rénovation du rez-de-chaussée du groupe scolaire Villeboeuf étaient notamment au menu des chantiers de l'été.

Enfin, certains écoliers découvrent aussi en cette rentrée du mobilier tout neuf dans leur école (bureaux, chaises...), en remplacement de l'ancien, vieillissant. C'est notamment le cas à l'école de Centre-Deux ainsi qu'à l'école élémentaire du Soleil.

Du nouveau dans les cantines

Aujourd'hui, plus de 3 800 petits Stéphanois, en moyenne, déjeunent dans les 47 cantines de Saint-Étienne, contre seulement 3 000 en 2014, soit une progression de plus de 26 %. Avec aussi un équilibre des repas constitués au minimum à 80 % de produits bio, 70 % de produits locaux, et 80 % de produits frais.
Pour accompagner la progression du nombre d'écoliers à la cantine, la Ville met les bouchées doubles pour rénover, agrandir voire créer de nouvelles cantines. Après Terrenoire-Janon et Montaud, dont la nouvelle cantine pour les élèves de maternelle a été livrée cette année, les cantines des Francs-Maçons et de Gaspard-Monge ont fait l'objet de travaux cet été (création pour la première, extension pour la seconde), avant de futurs travaux pour les cantines de Jacquard, de la Veüe et de l'école Centre-Deux.

Pas d'augmentation des tarifs

Un repas à la cantine coûte à la collectivité 8 €. Celui-ci est facturé aux familles entre 1,10 € 10 et 5,15 € (en fonction du quotient familial). Il n'augmentera pas durant toute l'année scolaire.
La Ville soutient ainsi les familles stéphanoises afin de permettre au plus grand nombre d'enfants de manger correctement chaque jour d'école.

Des espaces récréatifs plus agréables

Pour que les cours de récréation soient des espaces les plus agréables possibles, la Ville les réaménage avec l'objectif de désimperméabiliser les sols et d'ajouter des touches végétales, histoire de faire chuter le mercure.
Après Maria-Callas et Guizay, les travaux ont concerné cet été les maternelles Fauriel (pose d'un enrobé clair drainant, plantation de végétaux, installation de jardinières en pleine terre...) et Molina (pose d'un béton clair drainant, choix de plantes vivaces). Et pour respecter le rythme des saisons, les plantations seront réalisées pour la plupart cet hiver.

De plus, 190 000 € sont dédiés au remplacement des jeux dans les cours de récréation de douze écoles de la ville : Fauriel, Ovides, Saint-Saëns, Saint-Victor-Bréat, Cottencière, Vivaldi, Rosa-Parks, Chappe, Petit Coin, Chavanelle, Centre Deux et Villeboeuf. D'autres écoles seront concernées au cours de l'année.  

Travaux école Fauriel
Travaux dans la cour de l'école maternelle Fauriel