Démolir... pour mieux aérer la ville

Publié le 03/01/2022

Démolition d'une ancienne station service à Saint-Etienne

C'est aussi en désamiantant, détruisant et réhabilitant ses friches et bâtiments vétustes que Saint-Étienne se métamorphose. Initiée en 2014, cette politique de démolitions visant à aérer la ville se poursuivra en 2022.

Friches industrielles, économiques ou commerciales, tours d'habitation et bâtiments insalubres... Depuis 2014, la Ville de Saint-Étienne s'est engagée dans une ambitieuse politique de démolitions. Au total, ce sont près de 64 000 m² de superficie de plancher qui ont été détruites, soit plus de 100 000 m² de surface au sol requalifiée !

Ces divers chantiers visent à améliorer le cadre de vie des Stéphanois et à rendre la ville plus attractive, plus agréable. Ils ont pour cela différentes vocations :

  • réhabiliter ou construire de nouveaux logements plus qualitatifs,
  • favoriser l'implantation d'entreprises,
  • rénover et améliorer les espaces publics ainsi que les aménagements urbains,
  • créer des espaces végétalisés favorisant la biodiversité, améliorant le cadre de vie, la santé et le bien-être des habitants, ainsi que la qualité des espaces publics.

Exemples de démolitions menées en 2021

Dans le quartier du Soleil par exemple, d'anciens garages/boxes privés ont été désamiantés et démolis au 49 rue du Soleil. Idem, au 18 boulevard du 8 mai 1945, avec le terrain autrefois utilisé par un vendeur de véhicules d'occasion, fin 2021.
À la Cotonne, au 24 boulevard Raoul-Duval, c'est le local désaffecté d'un ancien transformateur électrique qui a été détruit il y a quelques semaines.

Plusieurs chantiers de démolition en 2022

Début 2022, d'anciens locaux commerciaux fermés et deux garages seront détruits rue Noël-Blacet, à Côte-Chaude, de même que plusieurs logements dans cette même rue.
Au second semestre 2022, des immeubles privés dégradés seront également démolis à Bellevue, rue des Forges et rue Gabriel-Péri...

Une liste, bien sûr, non exhaustive !