Microrectif : une entreprise innovante à Saint-Étienne

Publié le 10/10/2022

Machine Xenos - Microrectif

Experte en usinage et rectification de très haute précision, la PME stéphanoise est la seule au monde dotée de la machine de mesure tridimensionnelle Xenos. Elle est 3 fois plus précise que les machines les plus performantes du marché.

D’un côté, un géant allemand nommé Zeiss : groupe international comptant 35 000 salariés, 7,5 Md€ de chiffre d’affaires, dont 1,8 Md€ pour la seule division métrologie. De l’autre, Microrectif, entreprise stéphanoise de 40 salariés (60 avec sa société soeur Micromec) spécialisée, elle, dans la rectification et la métrologie pour contrôler, sinon réaliser, des pièces mécaniques de très haute précision.
Au centre, une relation de confiance nouée il y a une dizaine d’années et qui ne se dément pas. Loin de là.

Innovation dans le secteur de la métallurgie-mécanique

Implantée 10 rue de l’Innovation, au coeur du Technopole, l'entreprise illustre parfaitement le savoir-faire de pointe stéphanois 4.0 dans la métallurgie-mécanique, autrement dit l'industrie du futur. Elle est d’ailleurs leader national sur son créneau si particulier et travaille pour l’aéronautique, l’aérospatial, l’armement, l’automobile ou encore le médical. Outillages, prototypes, petites séries, pièces étalons, calibres de contrôles : son travail de vérification ou de conception guide ensuite les chaînes de production de prestigieuses entreprisesMais pas question de les citer.

« Nous travaillons sous le sceau de la confidentialité, c’est une question de confiance pour nos clients », commente Gérald Chatain, dirigeant et co-propriétaire de Microrectif et Micromec via une holding 100 % familiale. Rentrer dans son usine, c’est croiser des machines de contrôle par dizaines dont les modèles à commande numérique fournis par Zeiss ne sont pas les moins précis. 

Xenos, une exclusivité

Parmi ces machines, la crème de la crème : la Xenos, 8 tonnes, haute et large de 3 m et isolée dans une pièce d’une trentaine de m² spécialement conçue pour elle, abritée derrière une protection vitrée afin d’y maintenir une température constante.

Le principe approche celui d’une salle blanche : il s’agit de ne pas perturber les mesures nécessaires aux demandes les plus délicates. L’opérateur l’utilise ainsi par commande numérique depuis l’extérieur.

La machine travaille à l’échelle nano, sa précision peut atteindre moins de 100 nanomètres. Elle est trois fois plus précise que les machines les plus performantes sur le marché. Microrectif possède ainsi depuis 2019 le moyen de mesure de métrologie 3D le plus précis de la planète.

Une dizaine d'organismes publics et laboratoires étrangers seulement peuvent en dire autant. « En France, aucune autre machine n’est certifiée pour des mesures tridimensionnelles. Nous avons obtenu son exclusivité », précise Gérald Chatain.

Et ce n’est pas fini : lors d’une inauguration officielle début septembre 2022, Zeiss, représentée par son directeur général France et son directeur Europe des ventes, a annoncé la prolongation de cette exclusivité jusqu’en 2024. 

Chiffres clés de l'entreprise Microrectif