Le nouveau jardin d’Eden

Publié le 23/04/2021

Le nouveau jardin d’Eden à Saint-Étienne

Fermé depuis 2003, l’ancien complexe cinématographique et immeuble de la rue Blanqui seront démolis pour laisser la place à un vaste jardin de 2 000 m². Le projet vise à aérer et végétaliser l’espace urbain dans la nouvelle dynamique du quartier.

Un nouvel Eden à Saint-ÉtienneL’ensemble n’aura jamais si justement porté son nom… La démolition de l’îlot Eden, situé à deux pas de la place de l’Hôtel-de-Ville, a débuté fin avril. Seules les bâtisses érigées au 3 et au 5 de la rue Blanqui sont concernées par cette opération emblématique de la régénérescence du quartier.

Un ancien hôtel et l’Eden, ex-salle de théâtre devenue complexe cinématographique, vont disparaître du paysage pour laisser la place à un grand jardin destiné à favoriser le retour de la nature et de la biodiversité en ville. Cet îlot de fraîcheur et de calme s’inscrit dans la nouvelle dynamique du quartier qui accueillirera un nouveau centre de santé pluridisciplinaire dans la galerie Dorian, toute proche.

Une petite année sera nécessaire pour assurer la déconstruction d’une parcelle immobilière complexe que traverse notamment le Furan via une galerie souterraine. Les aménagements du futur jardin qui va pousser sur cet espace débuteront au printemps 2022 ; un chantier de huit mois.

Un îlot public de fraîcheur, végétalisé et fermé la nuit

Les modalités et les contours de cet espace de 2 000 m² feront l’objet d’une action de médiation pour définir les éléments de programmation avec l’idée de créer un séquençage autour d’un parvis, du jardin public et d’un éventuel jardin partagé qui pourrait être géré par un collectif de riverains-usagers. L’ensemble sera fermé la nuit pour assurer sécurité et tranquillité.

Eden : le film d’une vie

  • 1882 : inauguration de la salle de théâtre de la rue Blanqui par Émile Bonnardel.
  • 1903 : première projection cinématographique.
  • 1928 : après l’incendie du théâtre Massenet, la saison lyrique municipale investit les murs de l’Eden théâtre.
  • 1968 : fermeture de la salle, transfert des activités théâtrales et lyriques à la nouvelle Maison de la culture érigée au jardin des Plantes.
  • 1973 : Jean-Pierre Lemoine, membre fondateur de l’Union générale cinématographique, rachète l’immeuble et confie à l’architecte Yannick Lecoq le soin d’en faire un complexe de six salles et plus de 1 100 places.
  • 1974 : premières projections de films pour un complexe qui va attirer jusqu’à 650 000 spectateurs en 1976-1977.
  • 2003 : avis défavorable de la Commission communale de sécurité à la poursuite de l'exploitation (déficience des systèmes de sécurité et d'incendie) qui donne un mois à son propriétaire, Marcel-Jean Massu, également propriétaire du cinéma Le Royal à Saint-Étienne, pour engager des travaux de rénovation et de modernisation.
  • 29 avril 2003 : fermeture de l’Eden.

> En savoir plus sur l'histoire de l'Eden


Copyright de la photo d'archives : "archives municipales de Saint-Etienne - VD 14324"