Orem-Astre, le déménageur de l'extrême

Publié le 09/09/2022

En matière de transfert d'usine, l'agence stéphanoise Orem-Astre propose une off

Prestataire stéphanois de services industriels, parmi lesquels le transfert d'usine, Orem-Astre investit plusieurs centaines de milliers d'euros à Saint-Étienne dans son bâtiment installé juste à côté du Zénith. Objectif : améliorer ses performances énergétiques et réduire son empreinte carbone.

Spécialiste des transfert d'usine

Ses déménagements les plus marquants ? Celui de l'entreprise Linamar il y a quelques années, lorsque l'industriel avait décidé de regrouper ses sites de Givors et Saint-Étienne à Saint-Chamond, ou encore celui d'Eramet en 2016 qui se déplaçait de Limoges à Montluçon, un très gros projet piloté depuis Saint-Étienne mais qui impliquait trois agences.

Créé il y a plus de 35 ans, Orem Astre est spécialisé dans la prestation de services industriels. L'agence stéphanoise et ses 60 salariés travaillent pour JDE, PCI SCEMM, SNF, ou encore ArcelorMittal, sur quatre métiers de poids égal : l'ingénierie, la maintenance industrielle, la réalisation de travaux neufs industriels, et donc le transfert d'usine qui, pour son côté spectaculaire, est sans doute le plus médiatique.

« Il s'agit de proposer une offre clé en main au client, explique Baptiste Autin, à la tête de l'agence (et nouvellement élu président de Mécaloire, l'association ligérienne et altiligérienne des industriels de la mécanique). Il y a d'abord une phase importante et très minutieuse de préparation, puis nous démontons, décâblons, transportons, remontons et remettons en route l'ensemble sur un autre lieu, en France ou à l'étranger. Pour Linamar, par exemple, nous avions quatre lignes de production à déplacer. Chacune d'entre elles a nécessité un mois complet de démontage/remontage », se souvient-il.
Baptiste Autin travaille chez Orem-Astre depuis 2006, date à laquelle le groupe rhônalpin a racheté son entreprise familiale. Depuis, le groupe poursuit ses investissements à Saint-Étienne.

Investissement durable

En croissance comme le reste du groupe, grâce notamment aux nombreuses opérations de relocalisations post-covid, Orem-Astre Saint-Étienne consacre 500 000 € au désamiantage de son site du Technopole et à d'importants travaux de rénovation et d'isolation.

« Le quartier s'est transformé !, se réjouit Baptiste Autin. Nous avons à proximité immédiate le Zénith, la Comédie de Saint-Étienne, la galerie Ceysson & Bénétière. Bref, nous, site industiel, étions un peu devenus le vilain petit canard du quartier, sourit-il. Il était temps de donner une image plus moderne de notre entreprise pour nos salariés, nos clients et nos fournisseurs ».

L'enjeu est aussi, et avant tout, environnemental puisque ces travaux, accompagnés par Edel 42, permettront à l'entreprise de consommer beaucoup moins d'énergie. Elle a bénéficié d'une aide Tremplin, dans le cadre du plan France Relance.
Dans un deuxième temps, un investissement conséquent devrait être réalisé pour installer 1 000 m² de panneaux solaires sur la toiture, pour une capacité de 192 KWC (kilowattcrête).
Des réflexions sont par ailleurs en cours pour des investissements industriels (notamment pour le perçage automatisé des structures métalliques en commande numérique).