Tréfilerie : du plus pour le campus !

Publié le 25/11/2021

Futur campus Tréfilerie à Saint-Etienne

Lieu de vie de près de 8000 étudiants, le campus Tréfilerie est en pleine restructuration.
Des démolitions, des constructions, de nouveaux lieux de vie, des espaces verts, le tout dans une démarche design et environnementale affirmée... Le projet architectural vise à doter à Saint-Étienne d'un campus aux standards internationaux digne de ses ambitions de grande ville étudiante.

Il est né dans les années 1970. Puis a grandi, d'année en année, par des constructions successives, pas toujours cohérentes les unes avec les autres, mais avec le souci constant d'héberger une population étudiante toujours plus nombreuse.
Au cœur de la ville, idéalement situé le long de la grand'rue, le campus Tréfilerie va faire peau neuve. Même s'ils ont déjà débuté depuis cet été, Gaël Perdriau, maire de Saint-Étienne, aux côtés de Florent Pigeon, Président de l'Université Jean-Monnet, a officiellement lancé les travaux ce jeudi 25 novembre.

Futur campus Tréfilerie
© Gautier + Conquet architectes
 

Un campus Tréfilerie piéton

Exit les voitures sur le site. Le campus se transforme en zone piétonne avec un parc central de 1,5 hectare qui, précise l'architecte Dominique Gautier, "inscrit l'université, en tant que campus et institution majeure dans le chapelet de places ou de squares qui bordent la grand'rue".
Le projet prévoit donc de fermer la rue Tréfilerie à la circulation et de l'intégrer au périmètre du campus, qui sera donc clos et ceinturé de grilles qualitatives intégrant de grands portails qui laisseront accès aux circulations piétonnes. Les places de stationnement réservées au personnel sont transférées sur le site Denis Papin et à proximité de la Maison de l'Université.

Un campus Tréfilerie attractif

Un nouveau bâtiment sera construit en lieu et place de l'actuel bâtiment du Crous. Il prévoit un restaurant étudiant, bien sûr, mais aussi plusieurs terrasses, des patios et proposera des espaces pour étudier, se restaurer, se divertir. Du mobilier design disposé en îlots fonctionnels, en intérieur comme en extérieur, des espaces de coworking, des bureaux pour les associations étudiantes, un salon lounge avec des animations en soirée, une scène ouverte et même un « coffee corner », qui permettra aux étudiants de prendre un petit-déjeuner dès 8h… L'objectif affiché est clairement le bien-être des étudiants, mais aussi des enseignants et des personnels administratifs qui travailleront dans des locaux fonctionnels et modernisés.

Futur campus Tréfilerie
© Gautier + Conquet architectes

Un campus Tréfilerie éco-responsable

Dans la nouvelle configuration, le végétal va dominer sur le minéral. 7000 m² de pelouses, 4500 m² de massifs et 80 arbres seront plantés en plus des 92 existants, dans une grande variété d'essences qui, en pleine ville, favoriseront la biodiversité. Des travaux lourds d'isolation seront réalisés sur sept bâtiments existants (façades, toitures, fenêtres) afin de renforcer leurs qualités thermiques. "Enfin", affirme l'architecte, "nous installons la primauté des modes doux à l'intérieur du campus, piétons et vélos."

Un budget de 36,7 millions d'euros de travaux (dont 6,9 M€ financés par Saint-Étienne Métropole), quatre ans de travaux... La rénovation du campus Tréfilerie se veut à la hauteur des ambitions de Saint-Étienne, qui vient d'être classée, par le magazine L'Étudiant, à la quatrième place des grandes villes étudiantes.