La Ville de Saint-Etienne verse une aide de 30 000 euros pour les populations du Haut-Karabakh

Publié le 18/11/2020

Ville de Saint Etienne

Lors de sa séance du 16 novembre dernier, le conseil municipal de Saint-Etienne a voté à l'unanimité un vœu pour la reconnaissance du Haut-Karabakh et la protection de son peuple. Une aide de 30 000 € sera également versée pour venir en aide à la population martyrisée et déplacée.

« Depuis le mois de septembre 2020, on assiste, dans le Caucase, à la reprise des hostilités au Haut- Karabakh, où la communauté arménienne a fait face à l’agression de l’armée de l’Azerbaïdjan. La situation est, dans cette partie de l’ex-empire soviétique, particulièrement complexe. Dès la chute de l’URSS, le conflit pour le contrôle du Haut-Karabakh, enclave arménienne en territoire azéri, a opposé Arménie et Azerbaïdjan nouvellement indépendants. Le conflit qui s’est achevé le 9 novembre 2020 est loin d’être terminé. Le déploiement des troupes russes ne pourra jamais résoudre politiquement la situation. En revanche, il permet à Moscou de prendre pied, solidement et durablement, dans cette région stratégique (...)

 

Plus que jamais, à l’issue de cet épisode meurtrier, la situation « commande que les droits fondamentaux de la population d’Artsakh soient reconnus et protégés par la reconnaissance formelle de la République d’Artsakh : reconnaissance du droit à la vie, à la sécurité, à la santé, à l’éducation, au développement culturel économique et social, au libre choix de son organisation politique, et bien sûr à l’autodétermination », selon les termes de la résolution n°3436 portant sur la reconnaissance de la République d’Artsakh, enregistrée à la Présidence de l’Assemblée nationale le 16 octobre 2020.

 

L’amitié séculaire de la France avec l’Arménie comme sa tradition universelle et humaniste de défense des droits de l’homme, de lutte contre toutes les discriminations et de protection des libertés fondamentales exigent que la France ouvre la voie des Nations et reconnaisse dès maintenant la République d’Artsakh, faisant de cette reconnaissance le premier rempart en droit de sa population.

 

Au plan local, nous rappelons que la Ville de Saint-Etienne avait signé, le 21 octobre 2018, une charte d’amitié avec la Ville de Chouchi, à l'occasion d'un déplacement dans cette ancienne capitale de la province du Haut-Karabagh. L’annulation de cette dernière par le Tribunal Administratif de Lyon saisi par l’État n’entame en rien la détermination de la Ville de Saint-Etienne à promouvoir l’amitié entre les peuples.

 

Aujourd’hui, le Conseil Municipal de Saint-Etienne, au nom de cette amitié avec le peuple arménien et conscient des souffrances qu’il endure :

  • invite le Gouvernement à agir résolument, en ayant recours à toutes les voies diplomatiques, afin de chercher une solution de paix durable négociée par étape, garantissant la sécurité des populations civiles et rejetant ainsi toute forme de solution militaire

  • appelle le Gouvernement à procéder sans délai à la reconnaissance de la République d’Artsakh et à l’établissement de relations diplomatiques avec ses autorités

  • décide de verser, afin de venir en aide aux populations civiles, la somme de 30 000€ au Fonds arménien de France.