Mobilisation générale contre le cancer !


Placer Saint-Étienne en première ligne dans la lutte contre le cancer, telle est l'ambition de l'équipe municipale a lancé, le 13 mai 2022, son plan Cancer. Un plan inédit à l'échelle d'une ville qui a pour ambition d'impliquer l'ensemble des habitants.

plan cancer de la Ville de Saint-Étienne

Que ce soit avant la maladie, en améliorant l'accès à la prévention (alimentation, activités physiques...) et au dépistage, pendant la maladie, en accompagnant les patients et leurs proches, ou durant la période post-cancer en facilitant la réinsertion professionnelle et sociale, la Ville de Saint-Étienne s'attaque à un fléau qui fait 1 000 nouveaux malades chaque jour.

"Ce projet me tient extrêmement à cœur car j'ai la conviction que la Ville, avec la variété de ses champs de compétence, de ses moyens, peut avoir une incidence positive et faire baisser les facteurs de risque. Il n'y a pas de fatalité. Ce plan sera une réussite si chacun prend conscience qu'il peut, par son comportement, lutter contre cette maladie", a souligné le maire Gaël Perdriau.
 

Le cancer, l'une des premières causes de mortalité en France

Il s'agit de la première cause de mortalité chez l'homme et de la deuxième cause de mortalité chez la femme. On a tous, dans notre entourage familial ou amical, connu quelqu'un qui a souffert d'un cancer.
Mais ce qu'il faut savoir, c'est qu'en mettant en place les bonnes actions de prévention, en modifiant nos comportements dès le plus jeune âge, en agissant au plus près des personnes précaires, 40 % des cancers pourraient être évités.

 

Agir au-delà de la prévention 

Le plan cancer de la Ville de Saint-Étienne portera aussi sur la prise en charge des malades, des aidants et sur la période post-cancer. Cette dernière pose la question de la réinsertion sociale et professionnelle du malade en rémission.
Aujourd'hui, grâce aux progrès thérapeutiques, l'espérance de vie d'un malade du cancer s'est largement prolongée. Ainsi, dans bien des cas, le cancer est devenu une maladie chronique.

Divers partenaires s'impliqueront dans le plan cancer : le CHU, l’ARS, la CPAM, la Ligue contre le Cancer, le Gérontopôle, les professionnels de santé, les collectivités territoriales (Département de la Loire, Saint-Étienne Métropole), l’Éducation nationale, l’ensemble des élus municipaux, les associations et les Stéphanois(es).
 

Une platefome de concertation

Le plan entrera en action avec des auditions d’associations, d’usagers et de professionnels de santé sur diverses thématiques liées au cancer (addictions, activité physique, alimentation, environnement, précarité...). Elles seront consultables sur la plateforme de concertation mise en ligne le 13 mai et sur laquelle chacun peut apporter sa contribution.
Un plan d'actions détaillé s'appuyant sur ces auditions et sur les propositions faites par les Stéphanois via la plateforme sera ensuite proposé, d'ici fin 2022.


Le pré-rapport établi par le docteur Franck Chauvin

Ce plan s'appuiera notamment sur un pré-rapport établi par le professeur Franck Chauvin, président du Haut Conseil de la Santé publique (HCSP) et directeur de la prévention et de la santé des populations au CHU de Saint-Étienne.

Actualités Liées

Articles Liés