L'éclosion du jardin d'Éden

Publié le 07/12/2023

Perspective du futur jardin Eden

C'est au printemps 2024 que l'ancienne friche de la rue Blanqui aura achevé sa métamorphose en un jardin verdoyant, après 8 mois de travaux.

Embellir la ville et y intégrer des îlots de fraîcheur, l’aérer par des démolitions de bâtiments avant de les remplacer par des espaces végétalisés, renforcer la présence de la nature en ville… Le projet de nouveau jardin, qui verra le jour en lieu et place du cinéma Eden, rue Blanqui à Saint-Étienne, s’inscrit pleinement dans le plan de mandat 2020 – 2026.

Le futur jardin sera aménagé sur un espace libéré de 2 000 m². Il s’ajoutera aux 720 hectares d’espaces verts et aux 50 squares et jardins déjà présents dans la ville. Oui, mais avec quoi dedans ?
Les Stéphanois ont eu l’occasion de donner leur avis lors d’une réunion publique de présentation, puis lors de 3 ateliers de concertation qui ont été organisés en novembre et décembre 2022 et en janvier 2023.

Perspective du futur jardin Eden

Les usages d’un square

Le jardin sera un îlot de verdure en hypercentre, densément planté.
Lors de la concertation, les habitants avaient exprimé le vœu d’avoir de l’eau. Exaucé ! Une fontaine prendra place sur le mur ouest et le jardin sera doté d’une fontaine à boire.

Un espace sera dédié aux événements et aux animations, dans un cadre très ombragé ; un autre, inaccessible au public, sera un refuge pour la biodiversité.

Perspective du futur jardin Eden

Une partie de l’îlot pourra être consacré à la création d’un jardin potager partagé, si une structure associative accepte d’en prendre la responsabilité. En tout cas, sont déjà prévus les récupérateurs d’eau de pluie et le composteur.

L’entrée principale sera aménagée rue Blanqui, avec un portail. Comme tous les squares de la ville, le jardin Eden sera fermé la nuit. Deux autres entrées seront aménagées côté rue Louis Braille.

Enfin, il abritera deux œuvres d’art contemporain, l’une signée Ghislain Bertholon et l’autre Thomas Goux, toutes deux présentées et validées en commission art et design de la Ville de Saint-Étienne.

Perspective du futur jardin Eden

Un projet plus large sur l’habitat et les commerces dans le quartier

Conduit de manière opérationnelle par l’Etablissement public d’aménagement de Saint-Étienne (Epase), le projet Eden s’inscrit dans la revitalisation du centre-ville de Saint-Étienne portée par la ville dans le cadre de la démarche coeur d’histoire.

Sur le quartier, une Opération programmée d’amélioration de l’habitat en renouvellement urbain (OPAH-RU) a pour objectif de rénover 555 logements en 5 ans.

Parallèlement à cela, une action sur la réactivation des rez-de-chaussée est conduite autour de ce futur espace. L’Epase possède, à ce jour, trois rez-de-chaussée rue Louis Braille dans l’objectif de réactiver le linéaire commercial de cette portion de rue.

Perspective du futur jardin Eden

Le jardin Eden en chiffes

  • 5,1 M€ : le coût total du projet
  • 2000 m² aménagés
  • 1200 m² d’espaces plantés en pleine terre (60% du jardin), perméables, se décomposant ainsi :
    640 m² de pelouses,
    230 m² de massifs plantés,
    180m² pour le sanctuaire de biodiversité,
    150 m² de jardin partagé,
    33 arbres plantés dont 17 arbres tiges et 16 arbres en cépée.

Copyright des perspectives : Passagers des Villes